Des produits de nettoyage toxiques à éviter dans la cuisine

 

Soixante-quatorze pour cent des Canadiens désignent la cuisine comme cible par excellence de leurs efforts de nettoyage. Pourtant, seulement 10 p. 100 des ingrédients que contiennent les produits nettoyants courants ont fait l’objet d’analyses approfondies pour déterminer leurs effets sur la santé humaine et sur l’environnement. En fait, on estime que 75 000 ingrédients chimiques différents entrent dans la composition des produits de nettoyage domestiques fréquemment utilisés. Il suffit de lire la liste des ingrédients aux noms quasi imprononçables ainsi que les mises en garde sur leurs étiquettes pour comprendre que ces produits sont extrêmement toxiques et, selon toute vraisemblance, peu recommandables, ni pour nous, ni pour l’environnement. La plupart des nettoyants laissent des résidus de produits chimiques toxiques sur le dessus des comptoirs et sur la vaisselle, nous exposant ainsi, de même que nos enfants, à des substances indésirables qui peuvent être à l’origine d’innombrables problèmes de santé.

Ce printemps, lorsque vous entreprendrez d’éliminer de votre maison les poussières et saletés accumulées durant l’hiver, l’Association canadienne des aliments de santé (CHFA) vous recommande de lire les étiquettes des produits pour la cuisine de façon à éviter les produits chimiques toxiques les plus courants que contiennent les agents de nettoyage, tels que les nettoyants tout usage, les savons à vaisselle et les produits à nettoyer les fours, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les nettoyants tout usage contiennent de la MEA, de la DEA et de la TEA, des produits chimiques susceptibles de former des nitrosamines cancérogènes. Ils regorgent également de parfums chimiques qui irritent facilement les tissus humains et causent parfois des migraines. Ces nettoyants tout usage renferment aussi des colorants à base de goudron et de dérivés pétrochimiques qui sont contaminés par des métaux lourds que l’on suppose en partie responsables de certains cancers.

L’ammoniac est un autre produit chimique hautement toxique, présent dans les nettoyants tout usage. Ses vapeurs sont très irritantes pour la peau, les yeux, la gorge et les poumons. Les nonylphénols éthoxylés entrent aussi couramment dans la composition de ces différents produits. Ces composés affectent le système endocrinien en imitant l’œstrogène et sont liés à des troubles de reproduction.

conventional-dish-soap.jpg

Le savon à vaisselle est un autre produit de nettoyage hautement chimique, employé dans presque toutes les cuisines. Ce produit contient énormément de phosphates qui causent des dommages aux écosystèmes aquatiques en favorisant la prolifération d’algues qui détruisent les organismes aquatiques. Ces phosphates recèlent d’énormes quantités de colorants à base de goudron et de dérivés pétrochimiques qui, comme il a été expliqué ci-dessus, doivent être évités. Le triclosane est un autre ingrédient nocif qui se retrouve habituellement dans le savon à vaisselle; ce produit chimique est un perturbateur endocrinien et peut être un irritant pour les yeux et la peau.

conventional-oven-cleaner.jpg

Il est toujours agréable de cuisiner de délicieux repas dans un four propre, mais les nettoyants pour four sont bourrés de produits chimiques hautement toxiques, tels que le 2-butoxyéthanol, associé à certains troubles sanguins et du système reproducteur. L’hydroxyde de sodium, un composé très corrosif qui peut brûler les yeux, la peau et les poumons, est un ingrédient souvent présent dans les produits utilisés pour nettoyer les fours.

La meilleure façon d’éviter tout contact avec ces produits chimiques extrêmement toxiques est de lire attentivement les étiquettes et d’opter pour les plus écologiques. La CHFA propose d’excellentes recettes « maison » de détergents naturels qui sont tout aussi efficaces que les produits coûteux et potentiellement toxiques offerts sur le marché.

 
Emily Arsenault