L’influence des aliments sur l’humeur

 

Des millions de réactions chimiques contribuant au bon fonctionnement du cerveau et à l’humeur se produisent tandis que vous lisez ces quelques lignes. Des neurotransmetteurs, comme la sérotonine, le GABA la dopamine et la noradrénaline, fluctuent constamment, selon le moment de la journée, vos habitudes de sommeil et vos activités.

L’équilibre de ces neurotransmetteurs est délicat et influe sur les sensations de bonheur, de léthargie, et de vivacité.

Des études scientifiques montrent que vos choix alimentaires constituent le facteur qui a le plus grand impact sur ces sentiments et sur votre humeur. Qu’il s’agisse de la consommation de sucre ou de la caféine ou encore d’acides gras oméga-3, lisez les paragraphes qui suivent pour connaître les aliments à consommer avec modération et ceux que vous devez consommer régulièrement pour conserver un état mental sain et équilibré.


Les aliments à inclure

omega-3-fatty-acids.jpg

Les acides gras oméga-3

De récentes recherches portent à croire qu’un supplément de 500 mg d’acides gras oméga-3 (AEP et ADH) peut aider à atténuer une dépression légère ou modérée. Les suppléments d’acides gras aident à prévenir le déclin cognitif naturel avec le temps et peuvent être pris facilement sous forme de capsules ou de liquide (aussi d’origine végétale).

Les légumes verts

Les épinards, la bette à cardes et autres légumes feuillus vert foncé contiennent du magnésium et d’autres vitamines et minéraux essentiels qui peuvent avoir un effet positif sur le taux de sérotonine et ainsi améliorer votre humeur. Selon Santé Canada, un adulte doit consommer idéalement de 8 à 10 portions de fruits et de légumes par jour, ce qui se révèle parfois difficile; c’est pourquoi nous recommandons un supplément vert ayant un indice ORAC supérieur à 5 000 unités.

Les fibres

Un apport en fibres solubles d’environ 10 g par jour s’est révélé utile pour aider à améliorer les taux de cholestérol à HDL/LDL, améliorer la circulation sanguine, stabiliser la glycémie et favoriser une saine flore intestinale.

Une meilleure circulation sanguine contribue à un meilleur apport en nutriments au cerveau; quant à une saine flore intestinale, elle est essentielle à l’équilibre de l’humeur, car 90 % de la sérotonine est produite dans l’intestin.

Essayez d’incorporer des fruits et légumes fibreux à votre alimentation ou ajoutez un supplément de fibres contenant plus de 25 g de fibres totales à vos habitudes alimentaires.


À consommer avec modération

coffee-sugar.jpg

La caféine

Des études révèlent qu’une surconsommation de caféine (plus de 400 mg par jour) peut accroître l’irritabilité et l’anxiété en raison de la production excessive de noradrénaline, l’hormone du stress. Si vous êtes amateur de café, pas besoin de tout arrêter du jour au lendemain; réduisez simplement votre consommation à 1 ou 2 tasses par jour.

L’alcool

Une consommation régulière d’alcool (égale ou supérieure à un verre par jour) peut avoir un effet sur le taux de sérotonine produite au cerveau, entraînant de possibles sentiments de dépression et une perturbation du cycle du sommeil. De plus, la consommation excessive d’alcool peut perturber le bon fonctionnement du foie, donnant lieu à des déséquilibres hormonaux et à une perturbation encore plus grande de l’humeur.

Le sucre

En outre, une consommation excessive de sucre peut stimuler beaucoup trop la production de dopamine et créer une résistance à cette dernière. Les pics de glycémie et les creux qui les suivent peuvent provoquer une instabilité de l’humeur.   

Assurez-vous de soutenir une humeur saine et équilibrée en incorporant à votre alimentation des aliments et des suppléments favorables au cerveau. Vous les trouverez chez votre marchand local d’aliments de santé membre de la CHFA!

 
Emily Arsenault