Suppléments essentiels pour l’automne

 

L’air vif vient nous rappeler que nous serons bientôt au milieu de l’automne et qu’il est grand temps de sortir ses lainages et ses manteaux et de régler les thermostats à la hausse. C’est également le moment de réfléchir à regarnir son armoire à suppléments. Les besoins du corps changent avec les saisons; c’est pourquoi, pour faciliter la transition de novembre, nous avons compilé pour vous les trois plus importants suppléments de l’automne.

Les journées raccourcissent et notre exposition au soleil diminue, de sorte que nous devons recourir davantage à des sources extérieures de vitamine D, cette hormone à l’origine de multiples réactions dans l’organisme, notamment celle de nous aider à absorber le calcium alimentaire pour maintenir la santé de nos os. La vitamine K2, une vitamine complémentaire, est une étoile montante dans le monde des suppléments, grâce à ses effets positifs aussi bien pour la santé osseuse que pour la santé cardiaque. Enfin, le troisième supplément d’automne, celui des probiotiques, continue de gagner en importance en raison de l’étendue de ses bienfaits.


Vitamine D

Le rôle premier de la vitamine D est de permettre à l’organisme d’absorber le calcium fourni par l’alimentation. Sans un taux suffisant de vitamine D, nous courons un risque de minéralisation insuffisante des os, sans compter les répercussions sur leur solidité. Parmi les autres actions importantes de la vitamine D, mentionnons la santé mentale et le soutien immunitaire. 

vitamin-d-supplements.jpg

Tandis que nous multiplions les couches de vêtements et réduisons notre exposition au soleil et, par le fait même, la production par le corps de vitamine D dans la peau, la nécessité d’augmenter notre consommation de vitamine D par l’alimentation ou d’ajouter un supplément s’accroît. Cette mesure est extrêmement importante, puisque près du tiers des Canadiens n’ont pas une concentration sanguine de vitamine D suffisante pour le maintien de la santé des os. En hiver, le pourcentage passe à plus de 40 % des Canadiens.

Santé Canada recommande un apport nutritionnel d’au moins 600 UI de vitamine D par jour pour la plupart des adultes, tandis que les Canadiens de plus de 70 ans ont des besoins supplémentaires, à plus de 800 UI par jour. Pour vous donner une meilleure idée, notons que le lait est enrichi au Canada dans une proportion de 100 UI pour 250 mL (1 tasse). Il faudrait donc boire beaucoup de lait pour satisfaire vos besoins de base. C’est pour cette raison qu’il est si important d’ajouter un supplément de vitamine D à votre programme hivernal. 


Vitamine K2

Depuis quelque temps, on parle beaucoup dans les milieux de la santé des bienfaits de la vitamine K2. Appelée ménaquinone, cette vitamine active dans le sang est relativement moins connue dans le monde des suppléments, mais son rôle pour le maintien d’une bonne santé est indiscutable.

La vitamine K2 participe à la santé osseuse, car elle joue un rôle essentiel en prenant le calcium dans le sang et en l’utilisant pour la formation des os, ce qui en fait un excellent supplément à jumeler à la vitamine D pour aider à réduire les risques d’ostéoporose.

Ses propriétés pour la formation des os ont attiré l’attention, de même que ses bienfaits pour la réduction d’un facteur de risque crucial des maladies cardiovasculaires. L’augmentation de la concentration sanguine de calcium peut entraîner une accumulation de plaques de calcium qui se déposent à l’intérieur des vaisseaux sanguins. De récentes études montrent qu’un apport nutritionnel en vitamine K2 peut diminuer le risque de la maladie cardiovasculaire en réduisant la calcification (ou le durcissement) des vaisseaux sanguins. C’est là une constatation importante qui peut se traduire par une réduction des maladies artérielles périphériques.

Ces deux suppléments constituent un super duo, la vitamine D aidant à augmenter l’absorption du calcium des aliments dans le sang, et la vitamine K2 le facilitant son passage du sang au processus de formation des os.


Probiotiques

L’automne amène un bouleversement des activités, la nécessité par exemple de conduire les enfants à l’école et à d’autres activités à temps, qui nous laissent stressés et épuisés, avec un système immunitaire qui faiblit. Les probiotiques représentent l’autre supplément d’automne essentiel au maintien d’un organisme en forme, capable d’affronter les mois du rhume et de la grippe. Définis comme des bactéries vivantes aux effets bénéfiques sur la santé, les probiotiques se présentent sous de nombreuses formes alimentaires, comme les aliments fermentés que sont le yogourt, le kimchi et le kéfir, ou sous la forme de suppléments. 

kefir-grains-overhead.jpg

De plus en plus d’études montrent les bienfaits des suppléments de probiotiques pour le système immunitaire. En effet, des recherches ont révélé qu’ils réduisent la sensibilité aux allergènes associés à l’asthme et à la rhinite allergique (écoulement nasal). Leur rôle réducteur d’une réactivité excessive (anti-inflammatoire) sur l’inflammation des voies respiratoires est aussi utile à cette période de l’année.

Le défi se pose lorsqu’il faut déterminer les souches les plus puissantes pour des fins particulières. Il existe des milliers (et même plus) de souches de bactéries qui vivent sur et dans notre corps, et chaque souche disponible sous forme de probiotique a été associée à différents bienfaits, que ce soit celui de réduire l’inflammation dans les voies respiratoires (Lactobacillus paracasei), l’inflammation intestinale (Lactobacillus reuteri) ou les malaises gastro-intestinaux et la diarrhée (Lactobacillus rhamnosus GG et Saccharomyces boulardii).

De nombreux suppléments que vous trouverez chez votre marchand local de produits naturels membre de la CHFA fournissent un large éventail de souches probiotiques afin d’offrir des bienfaits multiples. Ces suppléments enrichissent notre écosystème intérieur en bactéries utiles, aidant à stimuler le système immunitaire et à le préparer à affronter les microbes de la saison prochaine.

Le changement de saison est un rappel naturel de l’importance de revoir ses habitudes de maintien et d’amélioration de la santé. Songez à mettre à jour votre armoire à suppléments en revoyant vos réserves de vitamine D, en y introduisant sa partenaire naturelle la vitamine K et en préparant votre système immunitaire avec des probiotiques.

Comme toujours, il est indiqué de consulter un praticien de la santé au sujet des produits qui vous conviennent le mieux avant d’apporter quelque changement que ce soit à votre régime de suppléments.

 
Emily Arsenault