Sur quels éléments faut-il concentrer le ménage du printemps dans la salle de bain?

 

Les premières journées chaudes du printemps constituent depuis toujours la période idéale pour éliminer de la maison les résidus de l’hiver et y accueillir la fraîcheur saisonnière dans un espace de vie propre et bien rangé. Cette année, pour faciliter votre grande corvée printanière, l’Association canadienne des aliments de santé (CHFA) vous suggère de porter une attention particulière aux trois pièces de la maison dont l’atmosphère est généralement chargée de produits chimiques : la cuisine, la salle de lavage et la salle de bain.

Peut-être connaissez-vous déjà les substances chimiques que ne devraient pas contenir vos produits de nettoyage, comme la MEA, la DEA et la TEA, ainsi que les nombreux irritants souvent « dissimulés » dans la liste des ingrédients de ces produits. La CHFA vous a également proposé plusieurs solutions de rechange naturelles aux produits courants d’entretien ménager que vous pourriez utiliser pour votre ménage du printemps. Cette semaine, nous aimerions attirer votre attention sur les produits nocifs qui se « cachent » dans votre salle de bain; ou, plus précisément, dans votre armoire à cosmétiques.

natural-moisturizers (1).jpg

Chaque matin, la femme moyenne peut quitter la maison en portant sur elle les traces de plus de 500 substances chimiques provenant toutes de ses produits d’hygiène personnelle et de ses cosmétiques. Pour échapper à ce piège, lisez la liste des ingrédients de ces produits et évitez les « coupables » habituels comme le butyl hydroxyanisole (BHA) et le butylhydroxytoluène (BHT) qui perturbent le système hormonal et sont liés à des composés cancérogènes. Certains produits de soins pour les ongles contiennent du phtalate de dibutyle, une substance qui peut nuire à la reproduction humaine et contribuer à la détérioration environnementale des lacs et des océans. Les siloxanes sont associés à une perte de fertilité et entrent couramment dans la composition des cosmétiques et des désodorisants. Même vos shampoings et vos savons peuvent contenir des produits chimiques indésirables; méfiez-vous en particulier du laurethsulfate de sodium. 

natural-cosmetic.jpg

Mais, pas de panique! La CHFA vous offre des solutions pour faciliter le ménage du printemps dans la salle de bain sans nuire ni à votre apparence ni à votre bien-être. Vous pouvez remplacer bon nombre de vos produits habituels, comme les désodorisants, les nettoyants pour le visage et les hydratants, par des produits naturels efficaces. À titre d’exemple, saviez-vous que l’huile de noix de coco est une excellente « crème » revitalisante et hydratante? Riche en antioxydants et gorgée d’agents naturels antimicrobiens et antibactériens, cette huile aux vertus multiples et d’usage facile est en vente chez tous les détaillants de produits de santé naturels du Canada.

Cette année, au moment d’entreprendre votre ménage du printemps, jetez un coup d’œil à ces recettes « naturelles » de substitution aux produits de beauté et d’hygiène à base de substances chimiques. Pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas utiliser aussi ces nettoyants faits maison pour rafraîchir toute la salle de bain?

 
Emily Arsenault