Trois plantes essentielles pour un potager intérieur biologique

 

Les journées s’allongent et de magnifiques rayons de soleil s’infiltrent par la fenêtre de la cuisine. Imaginez-vous la scène : sur le rebord de la fenêtre, baignés dans une douce luminosité, poussent des fines herbes et des légumes verts qu’il vous suffit de cueillir pour agrémenter la salade la plus fraîche que vous n’ayez jamais mangée.

Même si vous vivez en condo ou que votre jardin arrière est tellement ombragé qu’il vous serait impossible d’y aménager un potager, il est plus simple que vous le pensez d’avoir sous la main des légumes frais, cultivés maison. Le plus intéressant, c’est que ces plantes sont faciles à faire pousser et que vous pouvez en profiter sans avoir à vous astreindre au sarclage.

Pour vous aider à faire les premiers pas, voici les trois essentiels de votre potager intérieur.


Légumes-feuilles

Les légumes-feuilles constituent la base fraîche et versatile des salades d’été, des garnitures à sandwich et même des boissons fouettées. Or, il est incroyablement facile de faire pousser à partir des graines des légumes-feuilles qui deviendront un moyen amusant d’ajouter des légumes tout simples à votre repas.

woman-running.jpg

En cultivant des légumes-feuilles à la maison, vous pouvez littéralement composer un mesclun (salade mixte) plus rapidement que vous n’arriveriez à remplir votre assiette au bar à salade. Originaire de Provence, en France, ce mélange de jeunes pousses de laitues assorties ravit par la variété des couleurs et des textures. Cerfeuil, roquette et endives font traditionnellement partie de ce mélange, mais les variétés courantes sont multiples : laitue frisée, mizuna, laitue feuille de chêne, cresson, et j’en passe.

L’épinard germe très tôt dans la saison. Il faut donc planter les graines le plus tôt possible pour leur donner les quatre à six semaines de croissance requises pour donner des feuilles prêtes à récolter. Les jeunes épinards constituent justement une addition aux possibilités infinies, faciles à ajouter à une salade ou à une boisson fouettée.

Bien que les épinards aient naturellement une forte teneur en fer, ils contiennent aussi des concentrations élevées d’acide oxalique qui diminue l’absorption de ce minéral dans le système digestif. Lorsque vous ajoutez des épinards à votre salade, optez pour une vinaigrette acide (à base de vinaigre) plutôt que crémeuse. Cette combinaison favorisera l’absorption du fer. 


Le basilic : « roi des fines herbes »

Parfait ajout à une salade fraîche : le basilic. Parfois désignée comme le « roi des fines herbes », cette plante aromatique est utilisée depuis des millénaires dans différentes parties du monde, des rives de la Méditerranée jusqu’aux jardins du Sud-Est asiatique. 

basil (1).jpg

Le basilic le plus couramment utilisé dans les salades, les sauces ou le pesto est la variété génoise d’un vert lustré. Vous trouverez aussi le basilic pourpre, une variété aux feuilles d’un violet profond qui recèle un secret nutritionnel : le pigment pourpre est attribuable aux anthocyanines, la même famille de composés qui est à l’origine des bienfaits santé des bleuets. Les feuilles cessent de grandir quand la plante fleurit. Il faut donc s’assurer de retirer les bourgeons pour maintenir la pousse des feuilles.

Le basilic est une plante extrêmement polyvalente et productive, parfaite – surtout pour un débutant en jardinage intérieur – en raison de la rapidité de sa croissance et du minimum de soins qu’il requiert. 


Menthe

La menthe est une autre plante puissante et polyvalente à ajouter à votre potager intérieur. Il y a plus de variétés de menthe que vous ne pourriez en énumérer, mais toutes procurent d’innombrables bienfaits pour la santé. La menthe est une plante résiliente qui pousse particulièrement bien en pot, ce qui en fait une parfaite candidate pour le potager intérieur.

mint.jpg

Depuis des millénaires, la menthe est utilisée pour traiter les maux d’estomac au Moyen-Orient. Les recherches récentes montrent qu’elle aide à protéger contre les malaises gastro-intestinaux, et peut même réduire les symptômes de la diarrhée.

Fraîchement cueillie, elle est étonnante et sa grande polyvalence vous ravira : dégustez-la sous forme de tisane (versez de l’eau chaude sur les feuilles et laissez infuser cinq minutes), dans l’eau froide après votre séance de jogging, ou même broyée dans un cocktail rafraîchissant que vous pourrez siroter sur la terrasse!

Dans des conditions favorables, un plant de menthe peut envahir rapidement votre potager intérieur. Il vaut donc mieux le contenir en le mettant dans un pot distinct. 


Conseils de jardinage

Voici quelques conseils rapides à ne pas oublier quand vous préparez votre potager intérieur :

  1. Trouvez un pot large, mais peu profond que vous remplirez de terreau de grande qualité.

  2. Pressez légèrement le sol et rajoutez du terreau jusqu’à 2,5 cm (1 po) du bord.

  3. Avec le doigt, faites-y des trous d’environ 5 cm (2 po).

  4. Espacez-les à 2,5 à 5 cm (1 à 2 po).

  5. Déposez quelques graines dans chaque trou et recouvrez délicatement de terreau.

Par la suite, gardez le sol humide jusqu’à ce que les graines aient germé, soit entre 6 et 14 jours, selon la nature des graines (vous trouverez les détails sur les sachets de graines). Placez les plants devant une fenêtre où ils pourront bénéficier d’environ six heures d’ensoleillement par jour.

Si vous recherchez des légumes frais, mais n’avez pas de potager pour mettre à profit vos qualités de jardinier, tournez-vous vers votre fenêtre de cuisine. Vous pouvez ainsi faire pousser à peu près tout ce dont vous avez besoin pour composer une salade fraîche et nourrissante avec des légumes-feuilles, du basilic et de la menthe!

Pour vous procurer le matériel et les graines dont vous aurez besoin pour votre potager intérieur, rendez-vous chez votre marchand de produits naturels membre de la CHFA. Cliquez ici pour trouver celui qui se trouve le plus près de chez vous.

 
Emily Arsenault